Infos utiles

La marche: la randonnée est un sport d'endurance. En développant cette dernière par la pratique régulière d'une autre activité physique, on ira  facilement plus loin et plus longtemps. Le rythme de marche est propre à chaque randonneur et, peut s'améliorer avec un peu d'entraînement. Lorsque l'on marche on ne doit pas être essoufflé. Si l'on est capable de parler, c'est que l'on est à la bonne vitesse.


L'hydratation: l'eau représente presque 60% de la masse corporelle. Au repos notre organisme consome 2 à 3 litres d'eau par jour, qu'il compense par la boisson et l'alimentation quotidienne. A l'effort, notre corps s'échauffe et la transpiration sert donc à éliminer ce surplus de chaleur. Nous pouvons  ainsi perdre plusieurs litres d'eau qu'il est important de compenser sous peine de souffrir de déshydratation. Toute perte en eau, même minime affecte les performances. Une bonne hydratation refroidit le corps, et prévient des coups de chaleur. Il faut donc boire peu mais régulièrement, avant, pendant et après la randonnée.


L'habillement:  quand le soleil brille, il est indiqué de porter des vêtements amples de couleur claire. Le port de la casquette ou du chapeau ainsi que des lunettes de soleil est recommandé. Le soleil peut être dangereux, attention aux coups de soleil et insolation. 

Quand l'hiver s'intalle, il faut lutter contre les basses températures, les sous-vêtements et fourrures polaires existent en plusieurs épaisseurs que l'on superposera selon la température. Une veste chaude au fond du sac pour les pauses,  des gants ou moufles ainsi qu'un bonnet sont bien utiles pour lutter contre le froid.


Les chaussures: les chaussures de randonnée doivent être souples et légères. Elles sont polyvalentes, passant du sentier au terrain accidenté. La semelle est robuste, bien crantée et remonte sur l'avant du pied pour protéger des chocs sur les cailloux. Si elles présentent un léger talon c'est mieux pour l'équilibre. La tige haute assure le maintien de la cheville et cale le pied, ce qui évite de buter au bout de la chaussure en descente. Vos chaussures seront vos compagnes de voyage. Pour rester en bons termes, n'oubliez pas de les former avec quelques sorties avant une randonnée de plusieurs jours.


Les chaussettes: on les néglige souvent mais elles peuvent gâcher la randonnée en créant ce frottement tout d'abord insignifiant qui au fil de la journée se transformera en douleur insupportable. Pour les personnes sujettes aux ampoules, il existe des chaussettes adaptées.


Les semelles: des semelles amovibles dans les chaussures de randonnée ne sont pas un gadget. Leur principal intérêt est de pouvoir se retirer pour les faire sécher, ce qui est le meilleur traitement contre l'humidité et le développement de champignons et bactéries. Une usure irrégulière peut permettre de se rendre compte de problèmes de pied.


Le sac à dos: le sac à dos est le meilleur ennemi du randonneur. Pour la randonnée de plusieurs jours, vous transportez des charges assez lourdes d'où l'importance du sac à dos. Les ceintures et les bretelles devront être confortables, largement et facilement réglables. Il faut évidemment essayer le sac à dos. Un sac à dos bien réglé est porté par les épaules, bien plaqué sur le dos, laisse passer de l'air au niveau des vertèbres lombaires et repose sur le haut des fesses. 


Les bâtons: depuis quelques années, les bâtons font partie intégrante de la panoplie du randonneur. Les épaules et les bras deviennent deux moteurs supplémentaires. En descente, ils aident à amortir les chocs et permettent à longue un réel soulagement des genoux. Marcher avec des bâtons nécessite un peu de coordination. Les bâtons télescopiques présentent l'avantage de se plier et de se ranger facilement sur le sac à dos. Le réglage de la longueur permet aussi de bien s'adapter au terrain.


Vous êtes ici : Infos utiles